Le courage est une arme
qui ne s’use jamais. (proverbe peul)
Plan du site | Contact
Accueil > Activités > Infrastructures

Les aménagements : un volet primordial

Pour atteindre l’objectif qu’elle s’est fixée : "l’augmentation du revenu de ses adhérents", la Fédération avait nécessairement besoin d’un volet aménagement pour sécuriser les productions et stabiliser ses producteurs, grâce à une bonne maîtrise de l’eau : irrigation en saison sèche, drainage en saison des pluies.

JPEG - 18.9 ko

Après avoir réalisé les premiers aménagements de bas-fonds au temps du PDA (Projet de Développement Agricole) de la Coopération Française (voir l’historique de la FPFD), elle a obtenu de l’AFD (Agence Française de Développement) un financement pour l’aménagement de 120 hectares de bas-fonds et plateaux qui furent réalisés dans différentes zones de production d’oignon et de pomme de terre entre 1998 et 2002.
La priorité est toujours donnée à des aménagements par simple gravité afin d’éviter l’achat d’une motopompe et les coûts de fonctionnement afférents. Cependant, au niveau des plateaux, l’utilisation d’une motopompe s’avère souvent nécessaire. Elle est alors achetée et gérée intégralement par le groupement utilisateur.
Par ailleurs, les bénéficiaires des aménagements doivent réaliser la clôture et le planage des parcelles et sont formés par la Fédération à la gestion de ce bien collectif qu’ils devront assurer par eux-mêmes.

JPEG - 10 ko

Par ailleurs, l’AFD a confié à la Fédération la maîtrise d’ouvrage déléguée pour la réalisation d’ouvrages de franchissement, 3 ponts et 6 dalots, et la réhabilitation de 2 tronçons de pistes sur un total de 16 km, ceci afin de désenclaver certaines zones de production et de faciliter l’écoulement des produits. La FPFD a alors travaillé avec la Direction Nationale du Génie Rural et sa représentation à Labé et des entreprises privées guinéennes.

La Fédération a également lancé avec l’AFD et le CCFD un important programme de construction de magasins de stockage afin de faciliter le regroupement, la conservation et la commercialisation des produits de ses membres, habitant des lieux souvent enclavés. Aujourd’hui 21 magasins de stockage ont été construits : la plupart ont une superficie de 150 m2 et sont rétrocédés aux Unions qui doivent en assurer la gestion et l’entretien. Quelques uns, comme les magasins centralisateurs de la pomme de terre à Timbi Madina ou de l’oignon à Labé ont une surface de 650 m2. Ils sont construits en BTC, Brique en Terre Comprimée, technique promue dans la région par l’ONG française Essor qui dispense de la cuisson de la brique, limitant les effets de la déforestation.

Enfin, dernièrement, la Fédération a construit son siège ! Ses propres bureaux et une maison de passage pour accueillir missionnaires et visiteurs.

2004

Le responsable technique du volet aménagement hydro-agricole, Monsieur Diallo Mouhamadou Lamarana, a obtenu un Master sur « les Acteurs du Développement Rural » suite à une formation qu’il a suivi au CNEARC ( Centre National d’Etudes Agronomique des Régions Chaudes ) à Montpellier d’octobre 2002 à Mai 2004.

Au cours de cette formation, il a réalisé un stage en guinée forestière dans un projet piscicole (PPGF) initié par l’APDRA-F (Association Pisciculture Développement Rural Afrique tropical humide – France) et financé par l’AFD, l’AFVP et la partie guinéenne. A l’issu de ce stage, il a rédigé et soutenu un mémoire à Montpellier « Diagnostic sur le niveau de responsabilisation des pisciculteurs vis à vis des aménagements ».

A son retour en Guinée, il a suivi une autre formation sur un logiciel de cartographie qui devrait permettre à la Fédération de représenter sur cartes ses zones d’interventions.

Le travail de la cellule « aménagement » est aujourd’hui essentiellement constitué du suivi des aménagements hydro-agricoles financés par le PAPP.

À propos de ce site